La première campagne officielle du Mouvement EBR-T pour les législatives 2012 se solde par une mystérieuse interrogation : quelle est LA personne qui a voté pour nous ?
Proposant, comme peu l’ont compris, une réflexion vers une société transitoire menant à une EBR (économie basée sur les ressources) et ayant choisi une communication électorale à 0 € (pas d’affiche, pas de profession de foi et des bulletins de vote téléchargeables sur le site de campagne : www.stephanebernard.eu), nous sommes surpris d’être privés d’un score nul !

Encore une fois, nous allons vous proposer un autre regard sur le monde et nous mettons à votre disposition un tableau, classé par ordre croissant de tous les résultats officiels nationaux des formations politiques, mais en y intégrant les Blancs, les abstentionnistes et les non-inscrits.

Nous sommes partis sur une tranche très basse estimative de 500 000 non-inscrits (certaines estimations en proposent le double, voire le quadruple), et tous ces chiffres sont ramenés non pas au nombre d’inscrits, mais sur l’ensemble du corps électoral.

La vision que nous avons alors de ces dernières élections au regard de ces chiffres, qui disent enfin la vérité, est sans appel : les socialistes sont à 16,35 %, L’UMP à 15,11 %, le FN à 7,57 %. Le premier parti de France est plus que jamais, comme pour les présidentielles, ce que nous avons appelé le BANI avec 44,29 %.
Effet de hasard linguistique ou ironie statistique ? 

Quoiqu’il en soit le score nul + 1 voix de l’EBR-T (mais qui est donc cet (te) électeur ou électrice ?) est autant à mettre en perspective que le véritable reflet qu’ont nos concitoyens pour la politique actuelle.

Nous sommes donc ravis d’avoir encore une fois la confirmation que seuls une autre gouvernance et un autre modèle de société sont l’alternative !
À nous de faire connaître encore plus notre programme de transition qui nous mènera vers un amonétarisme salutaire !

Nous vous invitons donc à réfléchir sur les propositions sociétales présentées sur www.ebrt.org et attendons de pouvoir en débattre avec vous, qui que vous soyez.

Et n’oubliez pas : « Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont raison ! » (2)

(1) Blanc - Abstention - Non Inscrits
(2) John Kennedy Toole - La conjuration des imbéciles (prix Pulitzer 1981)

 Article rédigé le 11/06/2012

0
0
0
s2smodern